Les critères de Google pour créer des contenus de qualité

Les critères de Google pour créer des contenus de qualité

Contenus web qualitatifs selon Google

Tout le monde vous le dira : aujourd’hui la qualité du contenu d’un site prime sur la quantité.
« Content is king », autrement dit, le contenu est roi.

Google et les autres moteurs de recherche nous fournissent des contenus nombreux et variés sur Internet : textes, images, vidéos, applications… L’intégration récente du Knowledge Graph permet également aux internautes de visualiser des informations pratiques, directement sur les pages de résultats. Tout ceci nous paraît finalement très naturel aujourd’hui mais les moteurs de recherche ont constamment évolués ces 20 dernières années. Pendant ce temps, les techniques SEO permettant d’améliorer le référencement naturel des sites se sont adaptées.

Il y a quelques années, certaines « combines » permettaient de se positionner correctement dans les résultats de recherche. Mais depuis quelques années déjà, les moteurs de recherche, notamment Google, ont entrepris une véritable « chasse aux sorcières » afin de pénaliser, déclasser, voire même désindéxer les sites dont les contenus et les techniques de référencement étaient artificiellement créés.

Mais, si le moteur de recherche insiste aujourd’hui sur l’importance de la « qualité », la définition même d’un contenu de qualité n’a jamais été définie clairement et reste relativement floue.
La publication récente de plusieurs guides dédiés aux développeurs et créateurs de contenu internes de Google apporte tout de même des éclaircissements intéressants, en particulier le « Developer Documentation Style Guide ».

Alors, qu’est-ce qu’un contenu de qualité, selon Google ?

Contenu web de qualité

La définition d’un contenu de qualité donnée par Google est similaire à celle d’un lecteur qui souhaite des informations sur un domaine spécifique.
Voici quelques recommandations exprimées par Google.

1. Utilisez un vocabulaire simple et accessible à tous

 

N’essayez pas de faire dans de la grande littérature en optant pour des phrases interminables et alambiquées. Restez concret, simple en évitant les métaphores.

Préférez plutôt des exemples précis qui parleront davantage à vos lecteurs et exprimez-vous naturellement, en vous approchant le plus possible d’un langage courant, sans pour autant adopter un langage parlé.

Votre site Internet est un support pour développer la proximité avec vos clients et prospects. Parlez-leur simplement, avec des mots concis et courant.

2.  S’il est possible de supprimer un mot, supprimez-le

 

Rappelez-vous, l’internaute est pressé. Il cherche à avoir les réponses à ses questions le plus vite possible. Plus votre article sera concis et efficace, plus vous aurez de chances qu’il soit lu par le plus grand nombre et jusqu’au bout.
Mieux vaut choisir les bons termes, qui seront bien plus efficaces qu’un long discours brodé pour meubler.

Notre conseil : Structurez votre contenu, en jouant avec les titres, les sous titres, utilisez les paragraphes… Ils donneront une visibilité à votre contenu et guideront les lecteurs facilement.

3. N’utilisez jamais la forme passive. Si vous pouvez, utilisez la forme active

 

Adressez-vous directement à vos lecteurs. Ils se sentiront se sentiront concernés par votre article.
Évitez également les doubles négations qui demandent un effort supplémentaire de réflexion pour un effet grammatical lourd et confus.

4. Employez une syntaxe parfaite

 

Ajoutons que l’orthographe, la grammaire et le style des phrases doivent être conformes aux standards définis par la langue employée.
Les phrases se doivent d’être courtes et compréhensibles en une seule lecture. En effet, Google dispose d’outils perfectionnés qui permettent d’analyser votre sémantique employée.

Plus une phrase est longue et complexe, plus elle est ambiguë pour son algorithme et donc susceptible d’être considérée comme de mauvaise qualité.

Par ailleurs, un texte de qualité est accessible à tous, même aux internautes équipés d’anciennes technologies. Bien entendu, une bonne lecture sur mobile est un atout phare pour les moteurs de recherche. Vous devrez donc penser votre format dans les deux sens.

À noter également : un texte jugé qualitatif doit pouvoir être aisément traduit par des outils comme Google Traduction. Cela permet de le rendre accessible à des personnes ne parlant pas votre langue, si votre site ne dispose pas d’une version multilingue.

Ecrivez avant tout pour vos lecteurs

 

Mettre en pratique tous les conseils cités plus haut ne suffiront pas si vous n’écrivez que pour Google.
Pensez avant tout à vos lecteurs. Qu’attendent-ils de vous ? Que souhaitent-ils trouver comme contenus en arrivant sur votre site ?

Définissez le thème et les mots clés de votre contenu

 

Pour savoir ce que recherchent vos lecteurs et avoir des idées de contenus à rédiger sur votre site, il suffit de leur demander. Pour cela, utilisez votre Search Console et analysez les requêtes qui vous apportent du trafic (Onglet Trafic de recherche, Analyse de la recherche). Vous allez ainsi pouvoir déterminer les thèmes qui intéressent vos internautes et créer des contenus pour leur plaire encore plus.

Par exemple si vous vendez des biens immobiliers, et qu’un grand nombre de requêtes génératrices de trafic portent sur les maisons de campagne, vous en déduirez alors que c’est un thème qui intéresse vos clients et vous allez pouvoir créer des contenus en conséquence.

À l’inverse, vous pouvez aussi constater que vous êtes spécialisé en location d’appartement et que la part des internautes qui arrive sur votre site par cette requête est très faible, alors rédigez des contenus sur la location d’appartement pour améliorer votre référencement sur cette thématique.

Les synonymes

 

Une fois que vous vous êtes assurés que les mots-clés choisis sont pertinents, utilisez des synonymes pour varier le mot-clé que vous visez. Faites relire vos textes par une tierce personne pour vérifier que vous n’ayez pas trop de répétitions. N’oubliez pas que la sémantique d’une page est également importante pour le référencement, et que Google comprend de mieux en mieux les mots proches.

Retenez que Google a finalement les mêmes exigences que celle d’un lecteur à la recherche d’information.

Adoptez un style naturel, proposez un contenu qui apporte une valeur ajoutée. Pensez d’abord aux internautes avant de penser à Google, tout en respectant ces recommandations.
Vous avez maintenant toutes les clés en main pour rédiger des contenus qui vous permettront d’améliorer votre référencement et attirer de nouveaux clients !

Ajouter un commentaire

*Merci de remplir les champs correctement